Get Adobe Flash player

Du même auteur


Haut de page

Article :


Premier Bloc Feuillet

Le premier bloc feuillet (BF) dans l’histoire de la philatélie algérienne a fait son apparition à l’occasion des «inoubliables» Jeux méditerranéens de 1975.

Une œuvre réalisée par Sid-Ahmed Bentounes portant cinq timbres représentant les disciplines sportives du judo, la natation, le football, l’athlétisme et le handball. Une émission qui sera suivie, deux ans plus tard, par le magnifique bloc feuillet des mosaïques représentant les quatre saisons.

Ce dernier, dessiné par Mohamed Temmam, et paru le 21 avril 1977, demeure parmi les plus beaux blocs feuillets émis depuis l’indépendance. Une belle entame thématique qui sera vite «bloquée» pour être figée dans les commémorations, bien que les thèmes ne manquent guère.

L’on assistera ainsi à partir de 1982 à une longue série de célébrations (12 émissions sur un total de 27), dont les inévitables anniversaires de l’indépendance, de la Révolution, du 8 Mai 1945, alors qu’on a même consacré un bloc au 5e congrès du FLN, émis le 19/3/1983. Comme quoi l’ex-parti unique tenait à marquer son emprise même sur les timbres-poste.

Considéré aussi comme une émission luxueuse, le BF agrémente d’une manière particulière toute collection de timbres-poste. Certains philatélistes en font une collection à part. Le premier BF algérien, celui de 1975, est sorti des presses de l’imprimeur français Delrieu. Tous les autres BF ont été imprimés chez le Suisse Courvoisier jusqu’en 1995, où c’est la Banque d’Algérie qui s’occupe désormais de cette mission.

C’était à l’occasion de la parution d’un BF le 8/5/1995 à l’occasion du 50e anniversaire du 8 Mai 1945. C’est à partir de 2007 que l’on assistera à une profusion de BF, qui a fini par dérouter les collectionneurs en raison des dimensions adoptées pour ces blocs par la Poste et qui rendent leur classement difficile.

Cela s’applique au BF consacré au bicentenaire de l’Emir Abdelkader, émis en décembre 2007, et qui demeure le premier feuillet imprimé en Algérie et comportant plus d’un timbre. L’année 2008 demeure de loin la plus prolifique en BF.

Cinq au total, soit la moitié de ce que l’Algérie a produit en 33 ans. Une véritable overdose pour les philatélistes qui ont vu défiler en une année des BF ayant pour thèmes : les fontaines d’Alger, l’eau et le développement, le 50e anniversaire de la création de l’équipe de football du FLN, un hommage à l’artiste-peintre Baya et les ponts de Constantine.

Toutefois, il faut louer aussi cette lancée qui a permis d’enrichir les albums des philatélistes, et qui ouvrira la porte à d’autres thématiques, comme la coupe du monde de football en Afrique du Sud en 2010, le Métro d’Alger, les Forces armées, pour revenir aux commémorations avec le 50e anniversaire de la Sonatrach et celui de la première mission médicale chinoise en Algérie.

La série des BF a été marquée par la première émission commune avec la Serbie, paru en 2014 avec pour thème la tapisserie. Le dernier-né des BF n’est autre qu’une illustration du fameux «Qaf» qui a fait couler beaucoup d’encre à l’occasion de l’événement culturel de Constantine 2015, et qui finira par se faire une place dans le catalogue des timbres-poste malgré toute la polémique qu’il a soulevée.

(Article publié par le quotidien EL-WATAN, le 18/06/2015 : Cliquez-ici pour le consulter.)

Page précédente Page d´accueil Haut de page

Tous les articles :

Page précédente Page d´accueil Haut de page