Get Adobe Flash player

Article :


Journée arabe de la famille

Algérie Poste s’emmêle les drapeaux !

Une nouvelle émission composée de deux timbres-poste s’inscrivant dans le cadre de la célébration de la Journée arabe de la famille vient d’être mise en vente le 7 décembre par Algérie Poste. Ces deux timbres qui ont eu l’insigne honneur d’être dévoilés par deux ministres de la République, Madame Mounia Meslem Si Amer, Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme et Mme Imene Houda Feraoune, Ministre de la Poste, et des Technologies de l’Information et de la Communication, lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion, sont malheureusement erronés.

Le premier d’une valeur de 30 DA dessiné par Zakaria Morsli est illustré d’une carte géographique du monde arabe non actualisée sur laquelle le Soudan est présenté dans ses frontières d’avant 2011, année de la sécession du Sud-Soudan.

La seconde figurine postale d’une valeur de 25 DA signée Djazia Cherih est une allégorie accompagnée des emblèmes nationaux censés représenter les pays membres de l’Organisation arabe de la famille (OAF).

Véritable embrouillamini car parmi les vingt-deux drapeaux présents, ceux du Pakistan, de l’Afghanistan, de la RASD (République Arabe Sahraouie Démocratique) et de la Turquie n’ont pas leur place sur ce timbre pour la simple raison que ces pays ne sont pas membres de l’OAF dont les statuts limitent la candidature aux seuls membres de la Ligue des Etats Arabes. Plus grave encore est l’omission des drapeaux de quatre autres pays membres à part entière : la Somalie, les Comores, Djibouti et surtout la Libye, membre fondateur de cette organisation, en 1977.

Dans un entretien téléphonique, M. Jamal Obaid Al Bah, Président de l’OAF nous a confirmé « l’impossibilité pour l’Organisation d’accepter des candidatures autres que celles émanant des pays membres de la Ligue des Etats Arabes » en précisant que « celles de la Somalie et de Djibouti sont toujours effectives bien que ces pays ne participent plus ces dernières années aux activités que nous initions en raison des difficultés qu’ils traversent ».

Par ailleurs, la disposition de ces drapeaux en L inversé horizontalement est un manquement aux règles du protocole international qui interdit de représenter les drapeaux de pays souverains les uns en dessous des autres.

Décidément, cette persistance incompréhensible du service philatélique d’Algérie Poste à produire des timbres plagiés ou erronés à partir de maquettes non contrôlées, nuit considérablement à l’image du timbre algérien.

Med Achour ALI AHMED

Membre de l’Association Internationale des Journalistes Philatéliques (AIJP)


Le plagiat n’est pas l’apanage d’Algérie Poste, loin s’en faut. De nombreux obscurs scribouillards se prenant pour des journalistes excellent dans ce sport national. Pour preuve ce billet paru aujourd’hui 14 décembre 2015 dans la page « L’Epoque » du quotidien indépendant El Watan qui a piqué les éléments d’information contenus dans l’article de Med Achour ALI AHMED publié par notre site le 09 décembre 2015. L’auteur de ce « larcin » qui n’a pas eu le courage de signer son billet est allé même jusqu’à en reproduire le titre. Tout cela bien sûr sans aucune référence à la source !

Cet article a été publié par le quotidien EL-WATAN, le 17/12/2015 :

Page précédente Page d´accueil Haut de page

Tous les articles :

Page précédente Page d´accueil Haut de page