Get Adobe Flash player

Du même auteur


Haut de page

Article :


Dans la wilaya de Tizi Ouzou, et plus précisément dans la commune de Timizart de la daïra d’Ouaguenoun, se trouve le village Abizar, célèbre par sa stèle appelée Amnay n Ubizar (Le cavalier d’Abizar). Elle fut découverte par Henri Aucapitaine, en 1858, qui la baptisa du nom du village. En août 1861, le gouverneur général d’Algérie, Aimable Pélissier, la fit transporter au Musée national des antiquités et des arts islamiques d’Alger où elle est exposée avec d’autres stèles du même type.

Œuvre de l’ère libyque, cette pierre de forme irrégulière mesure 1,25 m de hauteur sur 1,10 m de largeur. Elle représente un cavalier à barbe pointue portant un bouclier rond et trois javelines. La partie haute gauche de la pierre porte des caractères en Tifinagh. D’autres éléments font partie de la scène gravée sur cet espace limité. La légende dit que le capitaine Abizar avait fait quatre stèles identiques pour délimiter son territoire. Avec l’occupation française, on n’en découvrit que deux.

Elles sont suivies par une série d’une dizaine de pierres retrouvées dans le bassin de Sebaou. Les archéologues n’ont toujours pas tranché sur la question de la datation de cette pierre ni sur le sens précis de cette gravure (est-ce une simple scène de chasse ou une représentation sociale d’un capitaine berbère ?). Cette stèle a été immortalisée par un billet de banque d’une valeur de vingt dinars algériens (décret n° 83-68 du 8 janvier 1983) mis en circulation le 15 janvier 1983.

Le concepteur de ce billet admirablement gravé, qui n’est autre que l’artiste peintre de renom M’hamed Issiakhem, a choisi cette stèle pour représenter une période lointaine de notre histoire nationale et faire connaître la culture et l’origine berbères de l’Algérie. Si la Banque centrale d’Algérie a offert ce beau billet chargé de symboles aux numismates, le 18 mai 1994, c’était au tour de la Poste algérienne de gratifier les philatélistes d’une série de deux timbres poste sous le thème «Préservation du patrimoine historique», dont un à l’effigie de la stèle d’Abizar. Dessiné par Kamr-Eddine Krim, d’une valeur faciale de dix dinars, il fut retiré de la circulation le 19 novembre 1998.

La dernière action culturelle concernant ce patrimoine humain a consisté en l’inauguration, le 17 mai 2013, d’une stèle «Amnay Ubizar» par l’association culturelle «Amnay» du village Abizar, à l’occasion de la clôture du Mois du patrimoine national. Cette nouvelle stèle a été façonnée à l’identique du monument original d’Abizar par deux dessinateurs-décorateurs du village, connus sous les noms d’Ali et Mansour.

(Article publié par le quotidien EL-WATAN, le 07/01/2016 : Cliquez-ici pour le consulter.)

Page précédente Page d´accueil Haut de page

Tous les articles :

Page précédente Page d´accueil Haut de page