Get Adobe Flash player

Du même auteur


Haut de page

Article :


En 1976, l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 1981 année internationale des personnes handicapées. Un événement qui sera le premier du genre pour cette catégorie aspirant encore à l’égalité des chances et au droit de participer pleinement à la vie active et économique dans tous les pays du monde, au même titre que tous les citoyens. L’année 1981 sera aussi le début d’une série de célébrations philatéliques lancées dans le monde entier.

L’Algérie a été parmi les premiers pays à faire une émission philatélique sur ce thème dans deux timbres parus le 18/6/1981. Dans le premier, réalisé par l’imprimeur finlandais Setelipaino, on peut voir représentés sur un fond bleu les trois handicaps (moteur, visuel et auditif), alors que dans le second, le dessinateur Kamreddine Krim signe une belle allégorie montrant une main blanche tendant une rose à deux handicapés, en signe d’amour, de solidarité et d’espoir. Depuis 1981, une dizaine d’émissions philatéliques paraissent chaque année dans le monde, traitant de la thématique du handicap et de la solidarité avec les personnes handicapées.

Une thématique d’une grande richesse iconographique, qui trouvera un intérêt particulier auprès des collectionneurs de timbres. On y trouvera surtout les timbres consacrés à une quarantaine de personnalités mondiales atteintes d’un handicap, ou celles ayant contribué par leurs œuvres à aider ces personnes. La plus en vue demeure l’Américaine Helen Keller (1880-1968), première handicapée (non-voyante et sourde-muette) à obtenir un diplôme universitaire. Représentée seule ou avec sa maîtresse, Anne Sullivan, Helen Keller s’est vu célébrer le centenaire de sa naissance dans de nombreux pays.

On y trouvera aussi le célèbre compositeur allemand, Ludwig van Beethoven (1771-1827), atteint de surdité à l’âge adulte, et le cinéaste malentendant Louis Buñuel. On n’oubliera pas l’inventeur du système d’écriture tactile pour non-voyants, le Français Louis Braille (1809-1852), auquel la Poste algérienne a rendu un hommage à l’occasion du bicentenaire de sa naissance sur un timbre émis en 2009 et signé Ali Kerbouche. Il sera suivi, en 1986, par un second timbre allégorique dessiné par Sid Ahmed Bentounes, consacré à la Journée nationale des handicapés célébrée le 14 mars de chaque année.

Mais le plus remarquable parmi les sujets ayant inspiré les dessinateurs de timbres-poste est sans conteste le langage des signes des sourds-muets, qui a fait fureur dans de nombreuses émissions dans le monde, sauf en Algérie. Le plus célèbre parmi ces signes est le fameux monogramme américain exprimant l’expression «I love you» et regroupant à travers l’auriculaire, le majeur et le pouce de la main, les trois initiales : I, L et Y. Depuis 1992, une Journée internationale des personnes handicapées est désormais célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde.

La Poste algérienne émettra deux émissions à cette occasion. Une première parue en 2005 consacrée à la surdité, et une seconde œuvre de Kamereddine Krim traitant de l’insertion professionnelle, le travail et la formation des handicapés. En Algérie, de nombreuses personnes handicapées ont réussi dans leur vie professionnelle. Certains ont décroché des diplômes universitaires. Ils sont des modèles à suivre. D’autres ont réussi dans le sport de très haut niveau. Ils sont champions du monde et champions olympiques. Malgré leur «handicap», des athlètes ont réalisé des performances ayant surpris même les valides. Ce sont les vrais héros qui n’ont pas été honorés jusqu’à ce jour sur des timbres-poste algériens, même allégoriquement.

(Article publié par le quotidien EL-WATAN, le 01/12/2016 : Cliquez-ici pour le consulter.)

Page précédente Page d´accueil Haut de page

Tous les articles :

Page précédente Page d´accueil Haut de page