Get Adobe Flash player

Du même auteur


Haut de page

Marcophilie :


 

Les informations que comportent les empreintes postales sur notre courrier, ne sont pas toujours cohérentes. Cette erreur est purement humaine, due à une mauvaise configuration de la machine d'affranchissement  ou d’oblitération, dans le cas de manipulation mécanique du courrier, ou bien à une mauvaise composition des couronnes pour les timbres à date, dans le cas de traitement manuel.

 

Nous avons constaté que le taux de ces erreurs a augmenté durant les derniers mois. Est-ce juste une observation tardive ou un fait réel? Seul le témoignage des collectionneurs pourra faire pencher notre jugement vers l’une de ces deux hypothèses. 

 

Dans cet article nous vous présenterons quelques cas :

 

Cas N° 01 : heure inversée verticalement et horizontalement.

Dans ce premier cas, nous remarquons que l'inversion horizontale et verticale du sens des chiffres a crée un service assuré par la poste jusqu’à la 51ème heure d’une journée de 24 heures, pour le commun des mortels.

Cas N° 02 : heure du grand H

Dans ce second cas, relevé sur un courrier envoyé de la localité de Beni Isguen( Wilaya de Ghardaïa), le moment de traitement du courrier correspond à l’heure du ‘Grand H’.

Cas N° 03 : telle heure, telles minutes !

Dans ce troisième cas, relevé sur un courrier envoyé du bureau de poste BOUMERDES – LE ROCHER (Wilaya de Boumerdès), on est resté discret sur l’heure exacte du traitement de ce courrier, en ne mentionnant ni l’heure ni les minutes, juste deux H.H.

Cas N° 04 : le coup de minuit !

Un quatrième cas, relevé sur un courrier envoyé du bureau de poste de AIN-ABID (Wilaya de Annaba), Le courrier est traité sur les douze coups de minuit pile. Ce double zéro 00 en témoigne.

Cas N° 05 : la 25ème heure !

Ce nouveau cas nous permet de savoir qu’un autre bureau de poste assure un service de 25 heures par journée de 24 heures.  Ce cas a été relevé à la Recette Principale de la Wilaya de Souk-Ahras.

Cas N° 06 : cas d’une oblitération mécanique

Nous passons dans ce dernier cas, à une oblitération mécanique réalisée par une machine NEOPOST IJ-60. Aves ces machines, les erreurs ne touchent pas la configuration de l’heure mais celle des noms des bureaux de poste. Nous pouvons constater qu’une lettre « ـة » a été utilisée au lieu de la lettre « ة ». Donc l’écriture exacte du nom est البليدة et non البليدـة

 

Vous pouvez remarquer que la grande partie des dates des envois de ces six cas font partie du mois de décembre 2012, même si les bureaux de poste sont différents.

Page précédente Page d´accueil Haut de page