Get Adobe Flash player

Plus d'actualité :


Haut de page

MAROC

La cinquième émission de l'année 2015 est consacrée à la première édition du Festival Jidar.

Sujet

1ère Edition du Festival JIDAR

Date d'émission

15-05-2015

Format

40 x 30 mm

Série

Commémorative

Tirage

50 000

Valeur faciale

9,00 DH

Impression

Héliogravure (Phil@poste - France)

« L’art Urbain… voilà un art que personne n’imaginait voir un jour investir les musées! Autrefois crée dans la rue et pour la rue, il y est longtemps resté. Ce qui autrefois était exercé illégalement dans les quartiers et était considérée comme une pollution urbaine, a su résister pour devenir aujourd’hui un art majeur et une forme d’expression reconnue des milieux artistiques et culturels.

L’art urbain, au-delà de sa valeur artistique indéniable, présente l’avantage d’ouvrir la culture aux jeunes, ceux-la même qui l’ont créé. C’est pour cela que la Fondation Nationale des Musées lui accorde une importance particulière. »

Propos de M. Mehdi Qotbi

Président de la Fondation Nationale des Musées

Mue par la profonde préoccupation de démocratiser l’accès à la culture et de la rapprocher aux jeunes particulièrement, la Fondation Nationale des Musées en collaboration avec l’EAC-l’BOULEVARD, a lancé la 1ère édition du Festival JIDAR à Rabat. Evénement qui célèbre de pair l’Art urbain et l’espace public et qui a pour ambition principale d’inscrire la ville de Rabat dans le circuit international du Street-Art.

Durant une dizaine de jours, les murs des différents quartiers sont transformés en toiles de rues, fresques et autres peintures muralistes par des Street-artistes, graffeurs et muralistes de renommée nationale et internationale. Des conférences, des projections, des ateliers et des sessions d’initiation font partie du programme de cette manifestation et surtout pour la toute première fois l’organisation, au sein du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et contemporain, de l’exposition « Main street ».

Ce Festival est aussi l’occasion pour Barid Al-Maghrib d’apporter sa contribution à la promotion de l’activité artistique dans notre pays à travers un support universel d’informations sans pareil qu’est le timbre-poste.

L’émission spéciale par Barid Al-Maghrib d’un timbre-poste qui accompagne cet évènement s’inscrit dans la lignée thématique entamée depuis le protectorat et s’étendant, par delà l’art plastique, à d’autres composantes de l’art et de la culture en général.

Page précédente Page d´accueil Haut de page