Get Adobe Flash player

Plus d'actualité :


Haut de page

MAROC

Quatre timbres-poste faisant partie de la série « Roches et fossiles du Maroc » sont émis par Barid AL-Maghrib à l’occasion de la conférence internationale « RALI 2015- The Rise of Animal Life » organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, par l’Université Cadi Ayyad, sous les thèmes de l’Explosion cambrienne et la Grande Biodiversification cambrienne ainsi que la Promotion du Patrimoine Géologique : Enjeux et Défis. Cette conférence se déroulera du 5 au 10 octobre 2015 au Palais des Congrès Mansour Eddahbi.

1er jour d’émission O9 Octobre 2015
Nombre de TP 4 TP
Format du timbre "30x40 mm (2 TP)et 40x30 mm (2 TP)
Valeur du timbre 3,75 dh (2 TP) et 9,00 dh (2 TP)
Tirage 100 000 TP (25 000 x 4)
Couleurs Plusieurs
Conception
Impression Héliogravure
Imprimeur Phil@poste - France

Un grand vide dans les archives fossiles vient d'être comblé par la découverte dans l'Anti-Atlas du Maroc (région de Zagora) des premiers gisements à préservation exceptionnelle jamais signalés dans l'Ordovicien inférieur (-478 millions d’année). Cette découverte fait de Zagora l’unique site au monde à documenter une transition évolutive majeure dans l’histoire de la vie et bouleverse les idées reçues sur la diversification initiale des animaux au Paléozoïque inférieur. Les sites étudiés ont livré une faune extraordinairement riche et diversifiée, vivant sur un fond marin vaseux avant d'être subitement enfouie par une arrivée soudaine de sédiments. Les «parties molles» des organismes ont été préservées sous forme de pyrite (sulfure de fer), dont l'altération en oxydes de fer a donné aux fossiles de belles couleurs jaunes, orangées ou brunes.

A Zagora, le « Fezouata-Biota » prouve que les fossiles du Cambrien (-542 millions d’années) et de l'Ordovicien (-488 millions d’années) cohabitent, montrant que l'extinction et la diversification sont plus imbriquées qu’on ne le croyait auparavant et étend la durée de vie de certaines espèces de 30 millions d'années.

Deux fossiles du « Fezouata-Biota » sont illustrés sur les timbres-poste. Il s’agit de l’Arthropode Marrellomorphe, genre Furca et de Aegirocassis benmoulai découverts par Mohamed Benmoulai, collectionneur local et le premier à avoir découvert des fossiles avec les tissus mous fossilisés, une rareté dans le monde de la paléobiologie.

Les deux autres timbres-poste de cette émission spéciale illustrent la richesse du patrimoine géologique du Maroc, notamment par deux spécimens de roches à savoir la Météorite de Tissint et les calcaires stromatolitiques d’Amane n’Tourhart. La première est une météorite d’origine martienne tombée en Juillet 2011 dans la région d’El Aglâb au sud-est de Tata. L’étude de cette roche a permis de conforter les résultats des analyses obtenus sur Mars par les sondes viking et de confirmer que la provenance de ce type de roche est bien la planète Mars. Il a été également prouvé que la météorite a été éjectée de son corps parent il y a 700.000 ans. La seconde, représente des constructions microbiennes (biostromes) épaisses de plus de 3m dont les vides sont remplis de calcirudites stromatolitiques et de calcarénites. Géographiquement cette roche se situe sur la route reliant Ouarzazate à Agdz, dans l’Anti-Atlas central au niveau du massif du Saghro occidental, dans le Groupe de Ouarzazate (Néoprotérozoïque supérieur, daté d’environ 570 Millions d’années).

Source : Textes reçus de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech Par l’émission spéciale d’une série de quatre timbres-poste, Barid Al-Maghrib accompagne ce prestigieux événement scientifique RALI 2015 et contribue à la promotion du patrimoine géologique Marocain. Cette émission spéciale enrichit également le panel des timbres-poste consacrés aux thèmes des Roches et des Fossiles parus depuis l’indépendance à nos jours.

Page précédente Page d´accueil Haut de page