Get Adobe Flash player

Autres publications :


Haut de page

Revue de presse :

La descente aux enfers du timbre algérien Deux émissions inaugurales de 2012 (Boiserie d’art et Escargots), prévues initialement pour le 29 janvier et le 5 février, ont été reportées sine die. Si l’année 2011 s’est mal déroulée pour les collectionneurs de timbres algériens, outrés par la légèreté et la négligence ayant caractérisé la conception de certaines émissions, dont la philatélie algérienne se serait bien passée, l’entame de cette nouvelle année ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices.Selon un communiqué laconique paru le 2 février sur le site Internet d’Algérie Poste, les deux émissions inaugurales de 2012 (Boiserie d’art et Escargots), prévues initialement pour le 29 janvier et le 5 février, ont été reportées. Des indiscrétions révèlent que l’opérateur public buterait sur des difficultés d’ordre logistique liées au non-renouvellement à temps des conventions avec ses sous-traitants chargés de la fourniture des cachets et enveloppes Premier jour. Le service philatélique, déjà en difficulté, se trouverait ainsi pris en étau entre une gestion économique approximative des services concernés d’Algérie Poste et l’obligation qui lui incombe de réaliser au mieux son programme philatélique. Mohamed Achour Ali Ahmed, journaliste spécialisé, membre de l’Association internationale des journalistes philatéliques (AIJP) tire la sonnette d’alarme et soutient qu’«Algérie Poste devrait s’atteler à la refonte de sa politique philatélique (si tant est qu’elle en ait une !) en commençant par réformer cette structure dont il est difficile d’entrevoir la moindre performance dans ces conditions, en la dotant notamment d’une autonomie budgétaire qui permettrait de la soustraire aux lourdeurs administratives et autres errements bureaucratiques». Et de renchérir : «Drôle de cadeau offert par notre administration postale à la philatélie algérienne en cette année du cinquantenaire de l’indépendance, qui coïncide – soit dit en passant – avec le cinquantenaire du timbre- poste algérien, un des attributs de notre souveraineté !»

Source : EL WATAN

Page précédente Page d´accueil Haut de page